COMMUNIQUE DE PRESSE- DRAPO- 19 novembre 2018

Le bruit des avions d’Orly : mauvais pour la Santé de près de 480 000 Franciliens.

 

Nos associations le répètent inlassablement depuis des années, sans être réellement entendues, mais nous venons de recevoir le renfort de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) dont la mission est notamment de définir les niveaux d’exposition au bruit, aérien notamment, à ne pas dépasser pour raison de Santé Publique :

Le bruit des avions d’Orly n’est pas une simple gêne mais, à long terme, il réduit la durée de vie en bonne santé des populations qui le subissent.

 

A Bâle, le 10 octobre dernier l’OMS1 a notablement abaissé les niveaux limites de bruit recommandés, à la suite d’un processus rigoureux d’analyse de la littérature pertinente par deux groupes d’experts indépendants.
Pour le bruit produit par les avions, la nouvelle recommandation est de ne pas dépasser 45 dB Lden.

En reportant cette limite sur les cartes utilisées pour définir le Plan de Gêne Sonore (PGS) d’Orly, et avec les mêmes hypothèses de trafic, on constate que sont concernées :

1 commune des Hauts de Seine ; 3 communes des Yvelines ; 14 communes de Seine et Marne ; 19 communes du Val de Marne ; et 44 communes de l’Essonne. Liste au verso.

En croisant avec la base de données IAU Ile-de-France on peut estimer à près de 480 000 le nombre d’habitants du sud-francilien impactés quant à leur santé !

 

Il est grand temps, non pas comme le prévoit le projet de loi PACTE récemment adopté, de privatiser pour favoriser le « développement »2 de l’aéroport, mais de tout faire pour diminuer les nuisances sonores telles que ressenties par les populations et ainsi de préserver leur Santé.

 

Contact PRESSE : Gérard BOUTHIER, président de DRAPO contact@drapo.info 06 80 67 31 67

 

1 http://www.euro.who.int/fr/media-centre/sections/press-releases/2018/press-information-note-on-the-launch-of-the-who-environmental-noise-guidelines-for-the-european-region
2 Le projet de loi PACTE, articles 44 à 50 concernant la privatisation d’Aéroports de Paris, mentionne 6 fois le développement des aéroports sans aucune mention aux nuisances, bruit et pollution Nox et particules fines.

 

Retrouvez ici le communiqué de presse complet: communiqué de presse du 19 novembre 2018

Laisser un commentaire